skip to Main Content
06 77 94 31 54 - 04 74 66 82 46 La Brasse - 69220 Charentay
Quelques chiffres…

7,1 hectares de vignes en AOC
1,4 ha de Brouilly (cépage Gamay)
4 ha de Beaujolais-Villages (cépage Gamay)
60 ares en Bourgogne Blanc
30 ares de Vin sans IG (cépage Gamaret)
40 ares de Vin sans IG (cépage Pinot noir)
20 ares sans IG (cépage Marsaune)
20 ares sans IG (cépage Roussanne)

Taille guyot web
L’entretien de la vigne

I – Le pré-taillage : octobre
Nous diminuons la longueur des sarments avec une rogneuse pour la taille afin de favoriser la décomposition du bois en humus pour nourrir naturellement la vigne.

II – La taille : novembre à mars
• En gobelet et cordon pour les rouges
• En guyot pour les blancs

III – L’ébourgeonnage : début mai
Nous enlevons tous les bourgeons stériles qui ne vont pas produire de raisins.

IV – Le relevage : fin mai
Nous relevons la vigne qui s’étale sur le sol, entre les deux fils supérieurs à l’aide d’agrafes.
On effectue deux relevages par an. À chaque fois, les fils sont montés et des agrafes sont posées.
Ainsi, la vigne ne risque pas de traîner sur le sol, ce qui préserve des maladies (oïdium, mildiou).

V – Le cisaillage : à partir de mai
Nous sectionnons le sommet des tiges sur le dessus de la vigne ainsi que sur les côtés pour avoir un rang le plus droit possible. Cela permet aussi l’aération de la souche pour ne pas que les grappes pourrissent.

VI – Le traitement : à partir d’avril
Nos traitements sont principalement réalisés à base de cuivre et de soufre. Nous effectuons 6 à 8 passages dans l’année selon le temps. Il s’agit d’une agriculture raisonnée.

VII – Le poudrage : à partir de mai
On saupoudre de soufre, deux fois par saison au moment de la floraison et fermeture de la grappe pour limiter les traitements chimiques.

 

 

Ben decuvage web
Les vendanges

C’est le moment le plus important pour nous, c’est notre travail de l’année qui est mis en jeu lors des vendanges !

I – La récolte
Nous récoltons les raisins à la main pour préserver l’intégrité des grappes.
Pour déterminer la date de récolte, nous attendons que les raisins aient la bonne maturité (taux de sucre, taux d’acidité, coloration…)

II – L’encuvage
C’est l’opération où nous mettons le raisin dans les cuves. Mais avant l’encuvage nous procédons à un tri de la vendange pour éliminer :

  • Les baies abîmées
  • Les feuilles

Puis après le passage à la table de tri, nous effectuons un éraflage de la vendange sélectionnée, pour séparer les baies de la rafle.

III – La macération
Après l’encuvage nous laissons macérer la vendange 10 à 14 jours pour nos vins dit « de garde » et 4 à 6 jours pour nos « Beaujolais nouveau », nous faisons varier cette opération selon l’année.
Pendant la macération la température varie entre 25° et 30°, par l’effet du dégagement de CO2. Lors de cette étape on retrouve trois couches dans la cuve :

  • Au fond, du jus + du raisin entier
  • Au milieu, du jus + du raisin éraflé
    = macération liquide
  • Au-dessus, du raisin éraflé + CO2
    = macération carbonique

IV- Le décuvage/le pressurage
C’est l’opération où nous retirons les raisins macérés de la cuve pour les mettre ensuite dans le pressoir.
Lors du pressurage nous savourons le jus de presse appelé « Paradis »

C’est un moment privilégié après l’effort !

Photo 001 web
La manutention des vins

ÉLEVAGES

I – La mise en stockage des vins
Une fois que les vins ont terminés leurs fermentations (FA et FML) nous mettons les vins dans des cuves de stockage, ces cuves sont remplies au maximum afin de limiter le contact du vin avec l’air pour éviter l’oxydation des vins.
Nous procédons aussi à un élevage en Fût de Chêne afin de donner des saveurs, des arômes et du caractère à nos vins.

II – Le soutirage
Entre la mise en stock des vins et l’embouteillage on effectue des soutirages, action qui consiste à transférer le vin dans une autre cuve pour éliminer les lies (déchets de micro-organisme, tartre)

CONDITIONNEMENT

III – La filtration
Avant de mettre en bouteille nos vins nous faisons filtrer les vins pour que celui-ci soit le plus fin possible lors de la mise en bouteille.

IV – La mise en bouteille
Nous mettons en bouteille nos vins généralement après Pâques, sauf pour les « Beaujolais Primeur » en novembre.

V – L’étiquetage
Une fois venu le moment de commercialiser nos vins nous apposons sur les bouteilles une étiquette et une contre-étiquette à l’aide d’une machine.